La Station F, une fourmilière à start-up | Beelines
Août. Alors que les parisiens sont encore en vacances et que les rues semblent désertées, je me dirige au 55 boulevard Vincent Auriol, dans le 13 ème arrondissement. Après avoir entendu parler et reparlé de la Station F, je vais enfin pouvoir découvrir ses coulisses.
station f,innovation,start-up
15872
post-template-default,single,single-post,postid-15872,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

La Station F, une fourmilière à start-up

Août. Alors que les Parisiens sont encore en vacances et que les rues semblent désertées, je me dirige au 55 boulevard Vincent Auriol, dans le 13ème arrondissement. Après avoir entendu parler et reparler de la Station F, je vais enfin pouvoir découvrir ses coulisses.

Pas de visite personnalisée, j’ai réservé ma place il y a quelques jours pour une visite guidée. Ces visites, organisées 2 à 3 fois par semaine, regroupent des curieux venus découvrir le plus grand regroupement de start-up au monde. Parmi nous, des professionnels des incubateurs, des journalistes, des jeunes postulant à un programme de la station…

Ce matin nous sommes accueillis par Nicolas du service événementiel. On découvre alors cette ancienne gare, utilisée ensuite pour des défilés de mode et finalement laissée à l’abandon. Xavier Niel, l’homme aux mille projets dont Free et l’Ecole 42, rachète les locaux en 2013 pour créer un immense bâtiment dédié à la technologie, le futur plus grand incubateur du monde. Xavier Niel s’est inspiré des grands campus universitaires des Etats-Unis, ces mini-villes où des regroupements d’écosystèmes partagent des ressources communes. A la Station F, ces ressources communes comme les programmes, les fonds d’investissement, les espaces de mentorat, un fablab permettent aux incubés de disposer de toutes les informations et moyens d’action nécessaires sur place. Plus besoin de courir à travers tout Paris pour dénicher des informations, pitcher son projet et trouver des subventions. On ne peut le nier, c’est un gros avantage de la station pour les 1013 start-up présentes.

Mais alors, la Station F, qu’est-ce que c’est ? Un incubateur ? Pas tout à fait… en réalité, on y compte 33 incubateurs et accélérateurs. Au premier étage, de grands noms apparaissent sur les murs : Google, Amazon, Apple, OVH… Ils disposent d’un espace dédié au mentorat. Au deuxième étage, la FrenchTech Central. Ils accompagnent les incubés dans leur démarche administrative auprès de la CNIL, de l’INPI ou la BPI. Le campus étant tourné vers l’international avec pas moins de 30% d’entrepreneurs étrangers, on peut imaginer à quel point ce service les aide à se développer plus facilement et sans encombre.

Station F - incubateur

Et ce n’est pas fini ! Il manquait un petit quelque chose pour créer un vrai campus à l’américaine : les logements. Pour pallier la difficulté de se loger à Paris, la station a fait l’acquisition de deux tours à Ivry, ouvertes depuis juin 2019. Cet espace de co-living, disponible seulement pour les résidents de la station, compte 600 chambres, à partir de 400e/mois. Une fois encore, ils misent sur la technologie et la collaboration puisqu’ils ne proposent que des appartements en colocation. Moyenne d’âge, 25 ans. Pour créer ces colocations, ils utilisent une application incubée au sein du programme Founders de la Station F : Whoomies. Celle-ci teste la personnalité des inscrits et crée automatiquement des colocations en fonction des centres d’intérêts et des personnalités de chacun.

Le deuxième espace, « Create », est réservé aux têtes pensantes. Pour ne pas les déranger, les visites ne sont pas accessibles. On observe derrière des vitres les mouvements de ces entrepreneurs avec l’envie de découvrir la vie active qui se déroule derrière. C’est ici que se trouve le cœur de l’action : les start-up et les programmes. On y retrouve des programmes des grandes entreprises comme HEC, LVMH, L’Oréal et ceux « maisons » de la Station F. Chacun choisi son mode de fonctionnement : mode de sélection, domaine, temps d’incubation, etc. La station dispose, quant à elle, de 2 programmes internes : Founders et Fighters.

Founders c’est 50 start-up incubées tous les six mois, environ 200 en tout, pour une durée de 2 ans. Elles sont choisies via un appel à projet avec des étapes de sélection strictes dû aux nombreuses candidatures. La première année, pas moins de 11.000 candidatures. Aujourd’hui environ 1.000 par appel à projets.

Le deuxième programme est dédié « aux entrepreneurs qui ont commencé derrière la ligne de départ », les personnes issues de milieux défavorisés ou réfugiées. Ils sont incubés pendant un an et profitent d’un encadrement et un suivi plus soutenu.

Station F - incubateur

Place au dernier espace. Un espace ouvert à tous, la Felicita. Un food market 100% fait maison, géré par le bien connu Big Mama avec pas moins de 4.500m². Ça sent bon la pizza, les cookies qui sortent du four et les hamburgers maison !

Station F - Big mamma

Après deux heures de visite à la Station F, on ressort forcément avec des envies d’innovation et d’entreprenariat. Ce complexe qui, pour rappel, est le plus grand rassemblement de start-up au monde, nous rend fier d’accueillir en France un tel lieu qui contribue au développement de start-up françaises et internationales.

Par ici pour consulter le top 30 des meilleures start-up de la Station F, publié en juin 2019 : https://stationf.co/news/station-f-unveils-top-30-startups-of-the-year/

No Comments

Post A Comment